Expérience marocaine : un merveilleux bazar

Ceux qui me suivent de près le savent, je suis actuellement en déplacement professionnel au Maroc , pour une durée de quatre semaines . Bas...

Ceux qui me suivent de près le savent, je suis actuellement en déplacement professionnel au Maroc, pour une durée de quatre semaines. Basée à Casablanca (l'article ici), je profite de mes week-ends sur place pour visiter les villes les plus emblématiques de ce magnifique Royaume : Marrakech (ici et là), Meknès (ici), Fès (par là)... Il me reste maintenant moins de deux semaines à y passer.

J'ai pris pour habitude, sur le blog, de conter mes voyages dans leur ordre chronologique. J'étais ces derniers temps en train de partager avec vous mon escapade au Canada, et je devais ensuite vous parler de Malte puis de Londres... Mais ce que je vis ici est tellement exceptionnel que j'ai eu envie de faire une coupure avec cet article, afin de vous faire part de mes impressions sur ce beau pays qu'est le Maroc.

Le Maroc m'a fait une très forte impression dès mon arrivée. Je pense que c'est le genre de destination qu'on aime ou qu'on déteste, mais qu'on ne peut qu'aimer si on sait l'appréhender correctement. J'ai la chance de rester ici assez longtemps pour voir les deux facettes de la vie marocaine.

Lorsque je suis arrivée, j'ai été frappée par la façon dont les gens peuvent être entreprenants à l'aéroport pour porter les valises des voyageurs en échange de quelques Dirham. J'étais accueillie et donc encadrée et rassurée, mais les choses se passent vite et on n'a pas vraiment le choix. C'est assez déroutant pour commencer.
C'est le même scénario qui se répète avec les chauffeurs de taxis à la sortie de la gare de train notamment : on peut vite le vivre comme une agression tellement ils proposent leurs services avec véhémence.

Est ensuite venue l'étape du transport vers l'hôtel, que l'on pourrait rebaptiser "comment risquer sa vie sur les routes marocaines" mdr !!!!! Ahlala, moi qui suis assez peureuse en voiture, j'ai bien cru ne jamais m'y faire. Et pourtant, au bout de deux semaines à prendre la route chaque jour pour me rendre au travail et en revenir, voilà que j'en ris et que je le prends comme une aventure ! :D
Le mode de conduite ici est vraiment particulier. Remettez-vous en mémoire le code de la route, toutes les règles que l'on vous a apprises à l'auto-école... et oubliez tout vite fait bien fait ! Les lignes blanches ? Quelles lignes blanches ?! Ah oui il y en a en effet, mais tout le monde s'en fiche ! C'est assez incroyable, lol ! En gros, on se faufile où on peut, comme on peut, coûte que coûte. Oh bien sûr, je ne me suis pas risquée à prendre moi-même le volant et m'en sens bien incapable... Je me laisse donc porter par les "petits taxis" qui m'amènent à bon port avec moultes coups de klaxon. (J'en ris rien que de l'écrire !)

Tout a l'air d'un grand bazar ici à première vue.

Autre chose à laquelle j'ai du mal à m'habituer : les retards. C'est à croire que le principe de ponctualité est une hérésie, que ce soit pour les transports, les services, les gens... XD Un marocain m'a expliqué : "Ici, quand tu donnes rendez-vous à des amis, tu dis pas 20h, tu dis pas 21h... tu dis "dans la soirée" et chacun arrive à son heure." Souvenirs d'une conversation fort enrichissante avec un petit jeune dans le train pour Marrakech... ^_^

C'est fou, mais au fur et à mesure que j'énonce les points négatifs de mon séjour, je me retrouve là à sourire béatement. Parce que ce grand bazar comporte son lot de positif, bien au-delà de l'imaginable, et que ce voyage me touche profondément depuis son commencement.


Jamais je n'aurais cru vivre une telle expérience, rencontrer de telles personnalités durant ce séjour. Je me suis expatriée en 2007-2008 durant quelques mois en Irlande, et pourtant, je n'ai jamais autant vécu en immersion qu'actuellement, durant ce mois au Maroc. Ici, on ne peut pas se contenter de travailler et faire sa vie. Non. Quand on arrive au Maroc et que l'on est intégré au sein d'une communauté de marocains, on est accueilli d'une façon incroyable, les gens nous prennent sous leur aile, font preuve d'une générosité sans borne. Il est hors de question de s'ennuyer ou de ne pas être heureux au Maroc, c'est tout bonnement inconcevable et inacceptable.

Vous voyez ce grand bazar dont je vous parlais quelques lignes plus haut ? Et bien c'est tellement infime comparé à tout ce que ce pays a de bon.

J'ai rencontré ici des gens généreux, aimables et extrêmement polis, très ouverts et avec qui l'on peut aborder bien des sujets contrairement aux idées reçues. J'ai la chance, dans le cadre du travail, de me retrouver dans une équipe jeune et dynamique. Mes collègues ici n'ont qu'une envie : me faire découvrir leur pays, quitte à consacrer leur week-end à jouer les guides pour moi. C'est fantastique cette façon de proposer de rendre service spontanément, sans même réfléchir à ses propres contraintes. Ici, l'autre passe avant soi, la question ne se pose même pas. Être en galère et avoir besoin d'aide ne peut pas durer bien longtemps, quelqu'un se proposera toujours pour vous dépanner.

Rendez-vous compte, un collègue était prêt à m'amener à Marrakech lorsque j'étais en galère de transport : 6h de route aller-retour pour lui en pleine soirée, alors que sa femme et son bébé l'attendaient chez lui. Il l'aurait fait si j'avais accepté. Incroyable... Trouvez-moi ne serait-ce qu'une personne sur dix avec une mentalité comme celle-ci en France. Moi-même je n'aurais pas proposé une chose pareille. Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres de toute la générosité qu'on me démontre ici depuis mon arrivée. Les gens sont touchants, on ne peut pas rester insensible.

La maman d'une collègue, que je n'ai jamais rencontrée, a souhaité me cuisiner un couscous maison. C'était un couscous pour 8 personnes !! Ma collègue a fait un aller-retour d'une heure en voiture pour aller le chercher à la pause déjeuner et est revenue avec un immense plat qu'elle arrivait à peine à porter la pauvre ! Le meilleur couscous de ma vie !



C'est fou, mais je vois des merveilles durant mes week-ends ici. C'est vrai, j'ai visité Marrakech il y a une semaine, Meknès et Fès ce week-end. Je me régale lors de ces visites et vous ferai d'ailleurs partager mes plus belles photos dans de futurs articles. Et pourtant, quand je songe à mon séjour, je ne pense qu'aux rencontres faites. Je suis complètement émerveillée par tous ces gens que j'ai rencontrés depuis le début, que ce soient les collègues de travail ou même certains commerçants des souks avec qui j'ai pu sympathiser, ou encore ces jeunes avec qui j'ai partagé mon compartiment de train et qui m'ont appris plein de mots arabes. Leur seule pensée me donne le sourire et je sais que je n'aurai jamais de souvenir plus riche que cela.

J'aimerais tellement que tous mes voyages m'apportent ne serait-ce qu'un dixième de ce que celui-ci m'a déjà apporté. Ce que je vis ici, malgré les galères passagères et les coups de blues par moments, c'est de l'or, vraiment.

Vous aimerez aussi

12 commentaires

  1. Contente que ton séjour te plaise et hâte de lire tes aventures :p Profites un max !!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré lire ton expérience au Maroc. Tous les pays ont leur côté négatifs et positifs, c'est que qui fait leur charme! Profites bien de tes week end pour faire le plein de découvertes et de souvenirs, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. :) C'est vrai que même les côtés négatifs finissent par faire partie du charme du pays... Bisous !

      Supprimer
  3. Bonjour, tu as la chance de rester assez longtemps au Maroc. La dernière fois que j'y suis allée (c'était la 2ème fois, mais la première remontait à de nombreuses années), je n'y suis restée que 4 jours. Et en repartant, Mon Chéri et moi avons eu le même sentiment de tout juste commencer à nous immerger dans le pays... un bon prétexte pour y retourner plus longuement une prochaine fois

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooh 4 jours, ça fait tellement court... :( Je compte moi aussi y retourner, pour de vraies vacances cette fois, explorer tout ce que je n'ai pas eu le temps de voir cette fois-ci. :)

      Supprimer
  4. C'est très agréable de te lire, ça fait plaisir de voir quelqu'un si bien dans sa découverte d'un pays. J'espère que tu vas encore découvrir une foule de choses et profiter au maximum des Marocains qui ont l'air vraiment très sympas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus que deux jours, je commence à me sentir toute malheureuse de partir, et pourtant si heureuse de rentrer après un mois. Sentiment étrange...

      Supprimer
  5. Quelle chance tu as de pouvoir voyager pour ton boulot (même si tu ne sais pas visiter tant que tu le voudrais). Le Maroc m'attire mais malheureusement il révulse mon homme, je ne sais pas vraiment pourquoi... :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rassure, c'est une région qui n'attire personne de mon entourage non plus... J'ai bien de la chance d'y avoir été envoyée par le travail, car je ne suis pas certaine que j'en aurais eu l'occasion sinon. :)

      Supprimer

Votre petit mot :