Islande jour 2 - Les plages de sable noir de Dyrhólaey & Vík í Mýrdal

Dyrhólaey et Vík í Mýrdal , des plages de sable noir au Sud de l'Islande où l'observation des macareux est possible. Ces peti...

Dyrhólaey et Vík í Mýrdal, des plages de sable noir au Sud de l'Islande où l'observation des macareux est possible.

Ces petits oiseaux noir et blanc au bec rouge, qui ont frôlé l'extinction il y a presque 20 ans à cause d'une marée noire, sont aujourd'hui très nombreux en Islande et sont franchement trop mignons !!!

Mais laissez-moi d'abord vous montrer l'une de ces fameuses plages de sable noir.









Ces formations rocheuses, provoquées par l'activité volcanique et les mouvements de la terre, sont les mêmes que celles de la Chaussée des Géants en Irlande. C'est fou ce que ces deux îles ont en commun, l'Islande étant la version beaucoup plus sauvage.

Je ne crois pas me souvenir d'avoir déjà vu une plage de sable noir auparavant. Cela fait un drôle d'effet. C'est très beau, et en même temps c'est tout l'inverse de l'idée que l'on se fait d'une plage. J'en ai ramené une poignée, ainsi que de la roche volcanique, pour me faire un "pot souvenir" à la maison. :)


Nous avons eu de la chance. Alors que d'autres personnes nous avaient dit qu'ils n'étaient pas parvenus à voir de macareux à cet endroit, ce jour-là la falaise en était remplie ! :D Oh bien sûr on ne les remarque pas tout de suite, il y a beaucoup d'oiseaux et ceux-là sont assez petits et discrets. Mais en cherchant du regard, on finit par les remarquer, petites bêtes noires et blanches avec leur bec rouge, ces oiseaux tout dodus ont une façon bien particulière de voler, comme s'ils n'y arrivaient qu'avec peine. Ils se jettent de la falaise comme s'ils en tombaient, puis battent des ailes de façon frénétique et vous rasent la tête avant de raser l'eau derrière vous, à la recherche de poissons à pêcher.



 
 
Personne ne les avait remarqués avant que je ne me mette à les montrer du doigts les uns après les autres, au fur et à mesure que je me rendais compte de leur nombre !! A partir de ce moment, nous avions tous les yeux levés vers la falaise, tout sourire devant tant de mignonnitude !! :D








La nuit précédente, à notre logement, nous avons croisé un couple d'allemands qui nous ont fortement conseillé de monter jusqu'au phare de Dyrhólaey. La route y menant n'était pas facile à trouver, mais la vue en valait vraiment la peine.

Nous nous sommes donc mis en quête de ce phare et l'avons trouvé un peu par hasard, en prenant une route pour nous rapprocher de la falaise. Et effectivement, la vue de là-haut était exceptionnelle !!!! A flanc de falaise comme j'aime, une vue à 360° permettant d'embrasser l'ensemble du paysage, tant montagneux que maritime. Sublime !
  
 





 




 
Nous avons ensuite repris la route, avec bien sûr quelques arrêts pour admirer la faune locale, moutons, oiseaux au long bec...
  
 
Lors d'un arrêt, nous avons d'ailleurs trouvé un jeune québecois allongé dans l'herbe qui se faisait littéralement mettre dehors par une sterne arctique ! Je n'ai pas de photo de cette scène car l'oiseau était rapide, mais il y allait à grands cris, s'approchait et s'éloignait, puis s'approchait de plus en plus du jeune homme. L'oiseau devait avoir son nid à proximité, on sentait la panique et l'agressivité dans son piaillement.
  
 
Nous nous sommes nous aussi faits attaquer (oui carrément attaquer mdr!!) par une sterne arctique plus tard dans la journée, mais je vous le raconterai plus tard. ;)








Après avoir exploré ainsi plusieurs plages et falaises, nous avons fait un arrêt dans la ville de Vík í Mýrdal afin d'acheter de quoi manger au supermarché du coin et de se faire un petit pique-nique.

Nous avons ensuite repris la route en direction des icebergs de Fjallsárlón et Jökulsárlón. La suite au prochain article...



Vous aimerez aussi

4 commentaires

Votre petit mot :