Floride : notre fuite de l'ouragan Matthew à Tampa

Comme je vous l'expliquais précédemment, tout au long de notre road trip en Floride , nous avons suivi de près l'évolution de l'...

Comme je vous l'expliquais précédemment, tout au long de notre road trip en Floride, nous avons suivi de près l'évolution de l'ouragan Matthew, qui se dirigeait dangereusement vers les Keys à la pointe Sud Est, après avoir ravagé Haïti.
  
 
Nous avons donc quitté les belles îles des Keys un jour plus tôt que prévu, et avons traversé les Everglades en direction du Nord Ouest. Nous pensant relativement à l'abri, nous avons pris notre temps et avons passé l'après-midi dans la Big Cypress National Preserve, à observer les alligators sans trop nous soucier de la météo (l'article ici).
  
Aux alentours de 18h, comme chaque jour, nous nous sommes mis en quête d'un logement. Premier AirBnB trouvé aux alentours : déjà réservé. Second AirBnB : idem. Les motels : tous pleins. Les hôtels, les chambres d'hôtes, les bed and breakfast, tout était plein à craquer.
  
Nous avons donc décidé de zieuter un peu plus loin, quitte à faire un peu de route. A Naples, même scénario, tout était plein. Il fallait se rendre à l'évidence, le gouverneur de la Floride avait conseillé aux habitants de la côte Est de quitter leurs habitations et de se mettre à l'abri, ils avaient suivi son conseil et avaient tous migré vers la côte Ouest.
  
Le désespoir nous gagnait à mesure que nous avancions sur la route tout en passant des coups de fil à tous les logements trouvés, ville après ville. C'est finalement à Tampa, à 330 Km de là, que nous avons trouvé un hôtel qui avait encore des chambres libres. Nous avons donc roulé toute la soirée, ayant perdu du temps en vaines recherches avant de vraiment démarrer, et sommes arrivés là-bas vers minuit-1h du matin, épuisés.
  
  
Encadrée, la zone dans laquelle nous nous trouvions les jours précédents et dont nous ne devions pas sortir initialement : elle englobe Miami, les Everglades et les Keys. Comme vous le voyez, Tampa se trouve bien plus au Nord...
  
  
Arrivés à notre hôtel, le Bay Harbor Hotel, nous ne nous attendions pas à tomber sur une scène pareille : un hall rempli de gens en train de faire la queue pour réserver une chambre, mais pas comme à l'accoutumée. Cette nuit-là, la clientèle était composée essentiellement de familles, des parents avec leurs enfants et leurs dix valises, les yeux rougis par les larmes et l'épuisement moral... Nos soucis de touristes déçus semblaient bien dérisoires en comparaison de la situation de ces gens.
  
A 1h du matin, nous avions enfin notre sésame, la clé de notre chambre, pré-payée par téléphone quelques heures plus tôt.
  
Une heure plus tard, l'hôtel affichait complet et les hôtes d'accueil se voyaient refouler tous les gens qui faisaient encore la queue jusqu'à l'extérieur, les familles affluant de plus en plus nombreuses... Même ceux qui, comme nous, avaient pré-payé leur chambre, furent refusés. La demande était telle que le personnel n'avait pas été capable d'y faire face correctement et avait simplement attribué les chambres au fur et à mesure sur le moment, incapables de refouler les pauvres gens qui cherchaient un abri pour la nuit sans avoir réservé au préalable.
  
Voir ces personnes, déjà épuisées, repartir complètement démoralisées pour quelques kilomètres supplémentaires, ou carrément éclater en sanglots dans le hall d'entrée de l'hôtel... Notre moral était au plus bas mais nous étions rassurés d'avoir enfin trouvé un toit pour les deux nuits à venir.
  
  
Nous avions du vent à Tampa, venant directement de l'ouragan lui-même puisque ses trainées étaient sur la ville. Rien d'inquiétant si ce n'est une panne de courant de 15 minutes peu après notre arrivée. Pour le reste, nous étions au calme.
  
Pendant que l'ouragan battait son plein à Miami sans y faire de dégâts - mais cela nous ne le savions pas encore - entre deux journaux télévisés, nous avons relativisé et avons profité de ces deux journées de détente absolue, n'ayant rien au programme.
  
L'hôtel était confortable à souhait et avait une piscine, dont nous avons largement profité ! :D Je garde un beau souvenir de la vue sur la baie de Tampa au petit déjeuner, avec les pélicans et autres oiseaux pour seule compagnie.
  








   
 

  
Nous avons profité de notre séjour dans le Nord Ouest de la Floride pour continuer notre dégustation de cocktails au rhum bien sûr ! :p Nous sommes d'ailleurs tombés sur un super bar restaurant qui proposait de très bons cocktails et une délicieuse cuisine japonaise.
  
Nous avons également passé une après-midi au Florida Aquarium, mais ça m'a tellement plu que j'y consacrerai un article entier. ^_^
  


Vous aimerez aussi

12 commentaires

  1. Sacrée expérience que tu nous racontes ...

    RépondreSupprimer
  2. oh la la l angoisse dis moi
    pareil expérience ne m ai jamais arrivé
    vous en avez fait du chemin
    je n imagine pas l angoisse ds habitants ceux qui n avaient pas trouvé de logement grrr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand je vois notre angoisse à nous avec nos petits problèmes de touristes, je n'imagine pas la leur... :(

      Supprimer
  3. Ton épopée me fait écho, ma soeur est restée bloquée dans sa voiture (qui n'avait plus d'essence) au centre d'une petite ville où le couvre-feu était entré en vigueur.
    Elle et son copain sont resté coincé ainsi pendant 15h. J'en frissonne encore!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Punaise les pauvres... J'avais très peur de devoir passer la nuit dans la voiture moi aussi, on ne peut pas vraiment appeler ça un abri, surtout en cas d'ouragan. 15h d'angoisse pour eux j'imagine, ils devaient être soulagés d'en sortir...

      Supprimer
  4. J'ai lu avec intérêt toute ta série sur les Keys, où j'ai eu la chance de voyager également il y a 3 ans. Une partie du monde absolument divine, incroyable ! Tes articles sont très complets et très beaux ! Je n'ai pas vécu, comme toi, le fait d'être au milieu d'un ouragan, un vrai, mais je me souviens qu'au moment où nous devions quitter les Keys pour retourner à Naples où nous logions, il y a eu des alertes "tempêtes", je pense à la limite de l'ouragan. Nous avons repris le bateau Keys-Naples pendant la tempête, ils n'ont pas annulé le trajet, et ca a été les pires 3h de ma vie ! J'ai vraiment cru que nous allions couler, le bateau tangait de gauche à droite pratiquement à la verticale et tout le monde vomissait dans les poubelles, j'ai eu l'impression d'être dans un film. Et je me souviens des heures passées devant la télé à regarder les news sur l'avancée de la tempête, et me sentir complètement démunie. Nous n'avons pas l'habitude de ce types de phénomènes naturels en France, c'était très effrayant. J'ai trouvé ton article vraiment intéressant car c'est une expérience rare que de se trouver comme ça au milieu d'un ouragan. Merci pour cette enquête !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh bon sang, à choisir, je préfère encore ma situation... J'ai déjà facilement le mal de mer en temps normal, ta traversée a dû être un enfer!
      Nous n'avons pas l'habitude c'est vrai. Mais malgré leur habitude là-bas, les gens avaient l'air assez démunis et désespérés aussi les pauvres.
      Merci beaucoup pour ton retour, ça me fait très plaisir. C'est gratifiant de constater qu'on est lu et apprécié. ^_^

      Supprimer
  5. Quelle angoisse... j'imagine la scène, les familles en pleurs, épuisées, le stress, etc... ohlala j'espère ne pas vivre un ouragan aux Bahamas !

    RépondreSupprimer
  6. Wow quelle épopée ! Cela doit être vraiment dur de voir tous ces gens pris au dépourvu et dans une situation si angoissante. C'est bien que vous ayez pu profiter du séjour par la suite. Ton article est très bien rédigé, tu m'as bien tenu en haleine ! J'ai hâte de lire la suite :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'était un moment éprouvant pour tout le monde, et désespérant... Mais tout s'est bien fini heureusement.
      Merci. :)

      Supprimer

Votre petit mot :