Musée Aeroscopia : Toulouse, capitale de l'aéronautique !

Vous savez, lorsque l'on vit à Toulouse , il est difficile de ne pas s'intéresser un minimum à l' aéronautique , étant donné la...

Vous savez, lorsque l'on vit à Toulouse, il est difficile de ne pas s'intéresser un minimum à l'aéronautique, étant donné la renommée qu'Airbus nous apporte et les emplois que cela génère. Et lorsque l'on est passionné par le sujet, il y a chez nous largement de quoi assouvir sa soif de connaissance.
  
Pour mon plus grand plaisir, nous avons depuis maintenant plus de deux ans notre propre musée de l'aéronautique, le Musée Aeroscopia*. J'ai eu la chance de le visiter et d'admirer les très belles pièces qu'il renferme, dont le célèbre avion supersonique Concorde, des avions militaires tels que l'A400M, ou encore les pionniers de l'aviation...
  
J'étais accompagnée, pour cette visite, de ma copine blogueuse Claironyva, dont je vous recommande le blog au passage. Il s'agit d'une nana pleine de peps et ses articles sont ultra-complets !
  
  
Nous avons commencé par un bout de visite guidée en compagnie de Matthew, avant de continuer par nous-mêmes et à notre rythme. Matthew, notre guide, connaissait son sujet sur le bout des doigts et en parlait avec passion. Déjà enthousiaste à l'idée de cette visite, sa présentation n'a fait qu'éveiller encore plus mon intérêt pour l'histoire de l'aviation et les machines qui m'entouraient. Je buvais ses paroles et il semblait connaître la réponse à toutes nos questions, j'aurais volontiers passé deux heures en sa compagnie !
  
Tout ceci pour vous dire : si vous venez visiter le Musée Aeroscopia, je vous recommande fortement d'opter pour une visite guidée. On peut certes découvrir le musée par soi-même et lire les dizaines d'écritos explicatifs, ce que nous avons fait par la suite, mais rien ne vaut la présentation d'un guide qui vous entraîne avec lui dans sa passion.
  
  
Le Musée Aeroscopia est constitué d'un hangar, renfermant bon nombre d'avions de toutes sortes et de tous âges, puis d'un tarmac, à l'extérieur, présentant quelques engins supplémentaires.
  
Dans le hangar, on embrasse dès l'entrée l'ensemble de l'exposition. Il est franchement impressionnant de se retrouver face à tant d'avions, dont certains immenses, et d'aussi près. Je m'y attendais en quelque sorte, mais pas à ce point. On se retrouve vraiment plongé comme dans un autre monde, et moi qui adore à peu près tout ce qui vole haha, j'étais subjuguée par cette entrée en matière qui en met plein les yeux !
  

  
Une frise retrace l'histoire de l'aviation. On y apprend notamment que Clément Ader, qui était d'ailleurs de chez nous, fut le premier à "s'arracher du sol" en 1890, sur une longueur de 50 mètres, avec son avion aux ailes de chauve-souris. C'est d'ailleurs lui qui a baptisé cette machine "avion", du latin "avis" qui signifie "oiseau". Les frères Wright quant à eux ont effectué le premier vol motorisé contrôlé en 1903.
  
Regardez l'avion ci-dessous, le Blériot XI du nom de son créateur. Il s'agit-là d'une réplique, sur laquelle on peut constater la légèreté de l'engin, sa mince ossature, son siège en osier... Cela parait invraisemblable ! C'est à bord de cet engin que Blériot a effectué la première traversée de la manche en avion.
  


  
En continuant notre chemin, nous admirons d'autres avions suspendus comme en plein vol, jusqu'à arriver au fameux Concorde, le célèbre avion supersonique et son profil unique et futuriste. Nous sommes à ce moment-là en hauteur, au niveau de son nez pointu et nous pouvons l'admirer au plus près, avant d'entrer à l'intérieur, non sans émotion je vous l'avoue...
  




  
Cet avion est sublime ! Sur les 20 Concorde construits, 18 sont conservés et exposés dans le monde, c'est exceptionnel !
  
  
Nous découvrons ensuite l'A300B, l'avion à l'origine de la création du groupe Airbus, qui est également leur premier modèle commercialisé.
  

  
Là encore, nous pouvons monter à bord de l'avion. ce dernier a été divisé afin de montrer aux visiteurs les différents aménagements possibles.
  
On traverse une première portion comme mise à nu, câblages et soute apparents sous un plancher de verre. Puis la classe éco, business, et enfin ce qui pouvait être fait dans le cadre d'un jet privé, avec petit salon, chambre luxueuse et salle de bain.
  



  
  
Un peu plus loin, nous découvrons l'ancêtre du Béluga, vous savez cet énorme avion ressemblant à une baleine (ou plutôt à un dauphin béluga justement) et servant à transporter des pièces d'avion. Et bien avant lui fut créé le Super Guppy. J'adore le nom de cet avion ! :D
  


  
Alors que le nez du Beluga s'ouvre vers le haut, celui du Super Guppy s'ouvrait de côté comme une porte. Cela présentait plusieurs inconvénients : il fallait débrancher toutes les commandes de vol, liant le cockpit au reste de l'avion, avant l'ouverture et les rebrancher ensuite, et surtout il suffisait d'un gros coup de vent pour que le nez ouvert ne s'effondre au sol sous son propre poids. Bref, Airbus est sagement passé à une ouverture vers le haut avec le Beluga, ce qui a réglé tous ces inconvénients.
  
  
L'avion argenté ci-dessus, le Messerschmitt, est un avion de chasse produit dans les années 1930.
  


  
Celui ci-dessus, avec son gros nez et son air de sortir tout droit d'un dessin animé, s'appelle le SA 226 Merlin. Il s'agit d'un avion de transport commercial datant des années 60. Celui-ci fut plus tard racheté par Météo France, qui y installa bon nombre d'appareils scientifiques et rallongea son nez pour y loger toute une série de capteurs.
  


  
Le hangar renferme quelques beaux avions de chasse, comme le Mirage III C plus haut, ainsi que quelques inventions dont celle ci-dessus, un avion-école 100% électrique, l’e-fan 2.0, créé par Airbus Innovations.
  




  
Nous voilà de nouveau près du Concorde, au sol cette fois. Vu de dessous, il est tout aussi impressionnant, peut-être même plus car on prend alors la mesure de son immense voilure à la forme si particulière.
  










  
  
Après avoir admiré de près tous les avions exposés au sol du hangar ou suspendus à son plafond, nous sortons sur le tarmac afin d'admirer les dernières pièces. Parmi elles, un second Concorde, toujours aussi sublime, cet avion est vraiment incroyable !
  

  
Puis à ses côtés, un Airbus A400M, leur célèbre avion militaire. Ce dernier est très massif et franchement impressionnant ! Vivant à Toulouse, j'ai eu de nombreuses occasions de l'admirer en plein vol, mais se trouver à ses pieds permet d'en prendre la vraie mesure et c'est un sacré bel engin !
  





  
  
Cette visite du Musée Aeroscopia était passionnante et je ne peux que vous la conseiller. Comme je vous le disais plus haut, je vous recommande d'opter pour une visite guidée, qui rend les choses plus intéressantes encore !
  
Pour de plus amples renseignements, je vous renvoie vers leur site web : www.musee-aeroscopia.fr
  
  
  
* indique un produit/service offert ou partiellement offert dans le cadre d'un partenariat. Je reste libre de mes opinions et parle en toute objectivité.

Vous aimerez aussi

10 commentaires

  1. C'est vrai que ça doit être impressionnant à voir de si près! L'aménagement du jet privé... un rêve! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est très impressionnant !! Si tu as un musée de ce genre dans ta belle région canadienne, fonce ! Et puis sinon, tu es la bienvenue à Toulouse. ^_^

      Supprimer
  2. Toulouse, LA ville mythique de l'aéronautique ! merci pour cette super présentation de vos fleurons !

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir,
    Attention le Messerschmitt Bf-109 a été fabriqué par Messerschmitt AG et non Airbus.
    Airbus a été créé en 1970. Il est vrai par contre que Messerschmitt-Bölkow a fait partie d'un des groupes d'études ancêtres d'Airbus.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je corrigerai l'article au plus vite. Très bonne soirée!

      Supprimer
  4. Toulousain avec une vie professionnelle dans l'aviation civile, je ne peux que confirmer que ce musée est un véritable joyau. J'ai pu revoir des avions sur lesquels j'avais volé dans les années 70.
    Pour celle et ceux qui ne sont pas du milieu de l'aviation, la visite guidée est effectivement un vrai plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca fait plaisir d'avoir l'avis de quelqu'un "du milieu", et cela confirme mon sentiment quant à ce superbe musée! :)

      Supprimer
  5. Ce musée doit être très intéressant en plus d'être impressionnant.
    Toulouse fait partie de ma To Do List depuis que je suis ce blog... Faudrait que j'y aille, peut-être en 2018 qui sait?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Aeroscopia est très très intéressant, je ne peux que le recommander.
      Oh comme ça fait plaisir, ravie d’avoir ajouté Toulouse à ta to-do-list, j’en suis ravie !! Si tu y passes en 2018 il faudra me faire signe. ^_^

      Supprimer

Votre petit mot :